MOREP Medical Chapter Report On Mobile Phone Use.

PARIS-AFP: Une vingtaine de scientifiques, essentiellement des canc?rologues, ont lanc? un appel ? la prudence dans l’utilisation des t?l?phones portables en l’absence de conclusions scientifiques d?finitives sur leur ?ventuelle dangerosit? pour la sant?.
Les signataires du texte, publi? dans le Journal du Dimanche, dressent une liste de mesures de pr?caution simples qui peuvent ?tre prises dans l’attente de donn?es plus compl?tes.


Une ?tude internationale de grande ampleur, men?e dans 13 pays sous l’?gide de l’Organisation mondiale de la sant? (OMS), est actuellement en cours.
Si de nombreuses ?tudes sont men?es ? travers le monde, la question de leur financement et de l’ind?pendance des experts qui ont en la charge suscite r?guli?rement de vives pol?miques.
Pour les scientifiques ? l’origine de cet appel, parmi lesquels figurent, outre des m?decins fran?ais, un Italien, un N?erlandais et un Am?ricain, le mode d’utilisation des portables doit s’articuler autour de dix r?gles.
Ne pas autoriser les enfants de moins de 12 ans ? utiliser un t?l?phone portable sauf en cas d’urgence, maintenir le t?l?phone ? plus d’un m?tre du corps lors des communications en utilisant le mode haut-parleur ou un kit mains libres ou une oreillette, ?viter le plus possible de porter un t?l?phone mobile sur soi, m?me en veille.
Le texte sugg?re aussi de communiquer plut?t par SMS et d’?viter d’utiliser le portable lorsque la force du signal est faible ou lors de d?placements rapides en voiture ou en train.
“Nous sommes aujourd’hui dans la m?me situation qu’il y a cinquante ans pour l’amiante et le tabac. Soit on ne fait rien, et on accepte un risque, soit on admet qu’il y a un faisceau d’arguments scientifiques inqui?tants”, explique Thierry Bouillet, canc?rologue ? l’h?pital Avicenne de Bobigny et signataire de l’appel.
Pour le professeur de psychiatrie David Servan-Schreiber, ? l’origine de ce texte, il faut “absolument” prendre des pr?cautions du fait de l’absence de recul suffisant dans le temps.
“M?me sans preuve d?finitive, il faut expliquer aux gens que l’usage des portables n’est sans doute pas anodin”, explique dans le JDD l’auteur de plusieurs best-seller sur la sant?.
Depuis plusieurs ann?es, nombre d’experts ? travers le monde mettent en garde contre un usage immod?r? par les enfants: leur syst?me nerveux, en cours de d?veloppement, pourrait ?tre plus sensible aux rayonnements.
D?but janvier, deux associations de d?fense de l’environnement, Agir pour l’environnement et Priartem, avaient r?clam? au minist?re de la Sant? l’interdiction ? la vente d’un t?l?phone portable destin? sp?cifiquement aux enfants.
Le minist?re n’avait pas donn? suite ? cette demande. Dimanche, ? la suite de l’appel des scientifiques, les deux associations ont renouvel? leur demande pour une “campagne officielle”, similaire ? celle sur les dangers du tabac.

About admin

Hardly working for a safe environment including politics to give our grandchildren a better future.
This entry was posted in MOREP NEWS and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.