La Loi El-Yafi Et La Proposition du MOREP

FROM MOREP PRESIDENT. 15/7/2007.

Plusieurs questions se sont pos?es apr?s l’article paru dans MOREPISTS PRESS concenant la proposition El-Yafi d’une nouvelle loi?l?gislative et le d?bat ayant ?t? ouvert concernant le multiconfessionnalisme, le quantitatisme, le monopole politique, le mat?rialisme, la corruption ?lectorale etc…

?

En soi la?loi El-Yafi est une loi de haut niveau, bien ?tudi?e et ne menace en rien le pays mais sans doute il faut prendre en consid?ration le caract?re tr?s difficile de la politique libanaise. Le multiconfessionnalisme n?est pas menac? par cette loi. La politique “confessionnelle” que certains partis adoptent largement?? tous les niveaux socio-politico-economiques?et id?ologiques menacent cette libert? d’expression.

Au Liban, c’est tr?s bien connu, les candidats se regroupent en listes, et en g?n?ral 2 machines ?lectorales envahissent le Liban, aucune place pour un candidat ??solitaire?? ou ? libre ??qui ne peut jamais faire la propagande de son programme au niveau national. D?apr?s exp?rience, ceci demande plus de?2 ans pour faire plus de 5000 villages et villes. Les listes sont indispensables dans ce cas puisque le delai ne d?passe pas 6 mois.?Les l?gislatives partout au monde?sont bas?es?sur des petites circonscriptions partant du principe qu’elles repr?sentent mieux les ?lecteurs en ouvrant plus les portes aux?candidats libres.

Pour toutes ces questions et pour une application de n’importe qu’elle loi, dans un pays o? le scrutin est?douteux, les ?lections?doivent-?tre soumises ? une accreditation d?un organisme international, et g?r?es par une d?l?gation d?observateurs (DO)?(qui a comme fonction de pr?senter un rapport officiel)?et une ??Commission Electorale Nationale Ind?pendante?? (CENI) qui pr?sente en chiffre les r?sultats?l?gislatives. Ces derniers?seront compar?s aux r?sultats officiels et seront examin?s conjointement?avec le rapport de la D?l?gation par le Conseil Constitutionnel qui?valide ou non ces r?sultats.

La question se pose encore comment aborder la repr?sentation confessionnelle tout en gardant un caract?re s?culier du vote?dans une petite circonscription??Est ce que ces questions se poseront si jamais cette derni?re est adopt?e???En se r?f?rant ? notre d?claration dat?e du 28 Ao?t 2006?: ??Le Liban ne supporte pas l?id?ologie religieuse au sein de sa politique, un pays de rencontre culturelle. Ceci implique une r?solution ferme des partis religieusement impliqu?s?? se d?connecter de la religion sinon cela risque de pousser d?autres factions vers des soci?t?s religieuses. Notre mouvement est concern? ? respecter le caract?re multiconfessionnel du Liban avec le respect de toutes les croyances; la charte initiale du mouvement est de promouvoir des partis politiques non confessionnels avec comme seul objectif s?est de s?accepter avec nos diff?rences et ? am?liorer nos conditions ?cologiques de vie??.

Dr Majid Abi SaabAu Liban, c’est tr?s bien connu, les candidats se regroupent en listes, et en g?n?ral 2 machines ?lectorales envahissent le Liban, aucune place pour un candidat ??solitaire?? ou ? libre ??qui ne peut jamais faire la propagande de son programme au niveau national. D?apr?s exp?rience, ceci demande plus de?2 ans pour faire plus de 5000 villages et villes. Les listes sont indispensables dans ce cas puisque le delai ne d?passe pas 6 mois.?Les l?gislatives partout au monde?sont bas?es?sur des petites circonscriptions partant du principe qu’elles repr?sentent mieux les ?lecteurs en ouvrant plus les portes aux?candidats libres.

Pour toutes ces questions et pour une application de n’importe qu’elle loi, dans un pays o? le scrutin est?douteux, les ?lections?doivent-?tre soumises ? une accreditation d?un organisme international, et g?r?es par une d?l?gation d?observateurs (DO)?(qui a comme fonction de pr?senter un rapport officiel)?et une ??Commission Electorale Nationale Ind?pendante?? (CENI) qui pr?sente en chiffre les r?sultats?l?gislatives. Ces derniers?seront compar?s aux r?sultats officiels et seront examin?s conjointement?avec le rapport de la D?l?gation par le Conseil Constitutionnel qui?valide ou non ces r?sultats.

La question se pose encore comment aborder la repr?sentation confessionnelle tout en gardant un caract?re s?culier du vote?dans une petite circonscription??Est ce que ces questions se poseront si jamais cette derni?re est adopt?e???En se r?f?rant ? notre d?claration dat?e du 28 Ao?t 2006?: ??Le Liban ne supporte pas l?id?ologie religieuse au sein de sa politique, un pays de rencontre culturelle. Ceci implique une r?solution ferme des partis religieusement impliqu?s?? se d?connecter de la religion sinon cela risque de pousser d?autres factions vers des soci?t?s religieuses. Notre mouvement est concern? ? respecter le caract?re multiconfessionnel du Liban avec le respect de toutes les croyances; la charte initiale du mouvement est de promouvoir des partis politiques non confessionnels avec comme seul objectif s?est de s?accepter avec nos diff?rences et ? am?liorer nos conditions ?cologiques de vie??.

?

Dr Majid Abi Saab

?

About admin

Hardly working for a safe environment including politics to give our grandchildren a better future.
This entry was posted in MOREP NEWS. Bookmark the permalink.

3 Responses to La Loi El-Yafi Et La Proposition du MOREP